Email-marketing-professionnel

Google encore battu par Bruxelles

 
  Recevez Vos Ebooks Offerts !


TikTok copie BeReal – Intel rachète Figma

Par Jérôme Marin | 16 septembre 2022

Bonjour, au menu de Cafétech ce vendredi: la défaite judiciaire de Google en Europe, la nouvelle fonctionnalité lancée par TikTok et le rachat de Figma par Adobe.

La justice européenne confirme l’amende record infligée à Google

Déjà débouté l’an passé, Google n’a encore une fois pas obtenu gain de cause devant le tribunal de l’Union européenne. Mercredi, celui-ci a validé l’amende infligée en 2018 par Bruxelles au moteur de recherche, pour abus de position dominante de son système d’exploitation mobile Android. Tout juste a-t-il légèrement revu à la baisse le montant de la sanction, la ramenant de 4,3 à 4,1 milliards d’euros. Cette décision, qui peut encore faire l’objet d’un appel devant la Cour de l’Union, la plus haute juridiction européenne, représente un important succès pour Margrethe Vestager, la Commissaire à la concurrence engagée dans une bataille féroce contre les géants américains du numérique.

Amende record – Après plusieurs années d’enquête, la Commission européenne avait estimé que Google s’était servi de la force d’Android, qui équipe près de 70% des smartphones en Europe, pour favoriser son moteur de recherche et son navigateur Chrome. La société imposait en effet aux fabricants de smartphones de préinstaller ces services, afin d’avoir accès à l’indispensable boutique d’applications Play Store. Bruxelles lui avait également reproché d’avoir accordé des incitations financières aux fabricants ou aux opérateurs pour qu’ils ne préinstallent que Google Search. Outre la sanction financière, d’un montant record, plusieurs changements avaient été imposés.

D’autres procédures – Cet affrontement n’est pas le seul à opposer la Commission européenne au géant américain, condamné à deux autres amendes en 2017 et en 2019. D’un montant de 2,8 milliards d’euros et de 1,5 milliard, celles-ci sanctionnaient respectivement des abus de position dominante de son comparateur de prix Google Shopping et de sa régie publicitaire AdSense. L’an passé, le tribunal de l’Union a confirmé la première sanction – Google a depuis décidé de faire appel. Et il devra bientôt se prononcer sur la seconde. Bruxelles a par ailleurs ouvert une quatrième enquête, cherchant à déterminer si l’entreprise accorde des traitements préférentiels à ses propres technologies d’affichage publicitaire.

Argument supplémentaire – En validant l’amende infligée à Google, le tribunal de l’Union européenne offre une victoire bienvenue à la Commission, qui restait sur deux revers majeurs face à Intel et Qualcomm. Une défaite n’aurait pas seulement remis en cause des années de procédure: elle aurait aussi affaibli Bruxelles dans ces prochaines batailles contre Google, Amazon, Facebook et Apple. Mieux encore, le verdict du tribunal lui donne des arguments supplémentaires pour s’attaquer au groupe à la pomme. La justice européenne a en effet estimé qu’Android et iOS, le système d’exploitation mobile d’Apple, n’étaient pas concurrents. Autrement dit, elle a rejeté le principal argument des deux entreprises.

Aux États-Unis, Google et Facebook ne seront pas inquiétés pour leur pacte secret

Petite victoire aux Etats-Unis pour Google, poursuivi par plusieurs États américains pour abus de position dominante sur le marché de la publicité en ligne. Mercredi, un juge fédéral a rejeté l’une des principales accusations, estimant que le pacte secret conclu avec Facebook ne présentait rien de “suspect”. Connu sous le nom de code “Blue Jedi”, celui-ci porte sur la publicité programmatique, qui s’est imposée ces dernières années comme le modèle dominant sur Internet. Et qui est dominée par le moteur de recherche. Pour le dissuader de lancer sa propre plateforme d’enchères, Google aurait accordé à Facebook un traitement préférentiel, qui lui aurait permis de manipuler les enchères en sa faveur. Cette alliance fait cependant l’objet d’une enquête de la part de la Commission européenne.

TikTok copie l’application française BeReal

Habitué à être copié par ses rivaux, TikTok se met désormais à copier les autres. Jeudi, l’application de vidéos a dévoilé une nouvelle fonctionnalité, reprenant le principe de BeReal. Cette application française demande à ses utilisateurs de prendre un selfie et une photo de leur environnement une fois par jour, dès qu’ils reçoivent une notification. Elle fait régulièrement partie des programmes les plus téléchargées sur iOS et Android, même si elle reste toute petite. En copiant BeReal – et en ajoutant simplement la possibilité de partager des vidéos de 10 secondes au lieu de photos –, TikTok agit comme Facebook et sa filiale Instagram, pour essayer d’empêcher l’émergence de nouveaux rivaux. Instagram teste d’ailleurs une fonctionnalité similaire.

Adobe rachète Figma pour 20 milliards de dollars

Jamais un éditeur de logiciels non coté en Bourse avait été racheté pour une telle somme. Jeudi, Adobe a annoncé sa volonté de mettre la main sur Figma pour 20 milliards de dollars, dont la moitié en actions. Il s’agit également de la plus importante acquisition de l’éditeur de logiciels photo et vidéo. Leader sur ce marché, avec ses outils comme Photoshop, le géant américain doit désormais affronter de nouveaux rivaux, mieux adaptés aux besoins des entreprises. C’est le cas de la start-up australienne Canva. Et donc de Figma. Fondée il y a dix ans, la plateforme permet à des designers et des développeurs de collaborer sur des projets. Le prix apparaît très élevé car Figma ne génère que 400 millions de dollars de chiffre d’affaires. L’opération devra recevoir l’aval des autorités de la concurrence, une étape qui pourrait bien lui être fatale

Cette newsletter vous a été transférée ? Inscrivez-vous ici. Pour retrouver nos analyses tout au long de la semaine, vous pouvez consulter notre site Internet ou vous abonner à notre page Facebook, à notre compte Twitter ou à notre page LinkedIn

Un commentaire, une question ? Contactez-nous à admin@cafetech.fr

Pour sponsoriser Cafétech, contactez-nous à sponsor@cafetech.fr

Crédits photo: Unsplash / Nathana Rebouças – TikTok

A lire également