Email-marketing-professionnel

Google, prochaine victime du marché publicitaire ?

 
  Recevez Vos Ebooks Offerts !


La Chine attaque les États-Unis – Instagram copie BeReal

Par Jérôme Marin | 14 décembre 2022

Présenté par

Bonjour, au menu de Cafétech ce mercredi: les craintes de licenciements chez Google, la riposte de la Chine aux sanctions américaines et la copie de BeReal lancée par Instagram.

En panne de croissance, Google n’exclut pas des licenciements

Et si Alphabet était le prochain géant de la Silicon Valley à mener un important plan social ? C’est en tout cas ce que redoutent les employés de la maison mère de Google, pas rassurés par les dernières déclarations de leur patron. “C’est très difficile de prédire le futur”, a simplement indiqué Sundar Pichai, interrogé jeudi dernier sur de possibles licenciements lors d’une séance de questions-réponses, rapporte Business Insider. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs se propagent au sein de la société de Mountain View, alors qu’un nouveau système d’évaluation des salariés vient d’être mis en place. Et que Facebook et Snapchat, eux aussi touchés par le ralentissement du marché publicitaire, ont récemment licencié des milliers de personnes.

187.000 employés – Alphabet a énormément embauché ces dernières années. Beaucoup trop, estime le fonds activiste TCI, qui réclame des mesures “agressives” pour doper un cours boursier en berne (-34% depuis le début de l’année). “L’activité pourrait être gérée de manière plus efficace avec significativement moins d’employés”, assure le fonds, qui souligne que “quasiment toutes les sociétés technologiques réduisent leurs coûts”. Fin septembre, Alphabet comptait près de 187.000 employés, quasiment deux fois plus qu’il y a quatre ans. Malgré le gel des embauches annoncé cet été, la société a encore recruté plus de 12.000 personnes au troisième trimestre. Un rythme qui devrait nettement ralentir ces prochains mois, a cependant promis sa directrice financière.

Marché publicitaire – La crainte d’un plan social ne s’explique pas seulement par les recrutements massifs. Elle est aussi alimentée par la forte baisse de la croissance du chiffre d’affaires d’Alphabet. Au troisième trimestre, celle-ci ne s’est élevée qu’à 6%, sa plus mauvaise performance depuis 2013 – hormis l’impact du Covid début 2020. Dans le même temps, les dépenses de la société ont progressé de 18%. Et le bénéfice opérationnel a reculé de 19%.“Jusqu’en 2021, la discipline budgétaire n’était pas une priorité, poursuit le fonds TCI. Elle est désormais indispensable”. Comme Facebook, Google est touché par la faiblesse du marché publicitaire, plombé par l’inflation et les inquiétudes d’une prochaine récession. Même YouTube, traditionnel moteur de croissance, n’est pas épargné.

Autres paris – Face à cette situation, Alphabet a déjà pris des mesures ciblées pour réduire les coûts. “Ces derniers mois, nous avons essayé d’être disciplinés, de prioriser et de rationaliser ce qui devait l’être pour mieux affronter la tempête”, a rappelé Sundar Pichai. La société a ainsi fermé son offre de cloud gaming Stadia et abandonné plusieurs projets de son incubateur Area 120. Elle a aussi limité les voyages professionnels de ses employés, selon The Information. Ces mesures restent cependant relativement limitées. En plus d’un plan social, le fonds TCI milite également pour une forte baisse des investissements dans les “autres paris”, le segment qui regroupent les activités annexes, comme les véhicules autonomes. Et qui accuse de très lourdes pertes: 20 milliards de dollars depuis 2017.

Un message de

Optimisez votre trésorerie grâce au leasing de matériel IT

Fleet remplace l’achat traditionnel coûteux ou le leasing complexe par un abonnement simple pour équiper votre entreprise en ordinateurs.

Grâce à un système de leasing tout-inclus (ordinateurs dernier cri, garantie, SAV, renouvellement des machines, plateforme SaaS de gestion), préservez votre trésorerie et gagnez du temps sur la gestion de votre matériel IT.

Avec Fleet, votre matériel est renouvelé automatiquement au bout de trois ans. Cela vous permet de réduire les coûts liés au vieillissement (ralentissements, multiplication des pannes…) et au renouvellement de votre parc, inévitables avec l’achat.

Vous permettez ainsi à vos collaborateurs de bénéficier du meilleur matériel parmi une sélection de matériel Dell, Lenovo, HP et Microsoft équipé de Windows 11, source d’une meilleure productivité et de bien être au quotidien !

La Chine attaque les restrictions américaines sur les puces devant l’OMC

Pékin lance la riposte. Deux mois après l’entrée en vigueur de nouvelles restrictions américaines sur les semi-conducteurs, la Chine vient de saisir l’Organisation mondiale du commerce (OMC), dénonçant des “pratiques protectionnistes” qui menacent “la stabilité de la chaîne d’approvisionnement industrielle mondiale”. La démarche chinoise semble cependant destinée à rester symbolique. Non seulement, celle-ci devrait traîner en longueur: l’OMC vient tout juste de statuer sur la plainte déposée en 2018 sur les droits de douane américains sur l’acier et l’aluminium – sans compter la possibilité d’appel d’une éventuelle condamnation. Et surtout, l’institution basée à Genève ne pourra pas, de toute façon, imposer à Washington de lever ses restrictions.

Puces avancées – Les premières sanctions américaines sur les semi-conducteurs ont été imposées en 2020 par l’administration Trump. Elles ciblaient des entreprises soupçonnées d’entretenir des liens étroits avec l’armée chinoise, dont Huawei et SMIC. Les mesures mises en place en octobre sont beaucoup plus larges. Elles interdisent aux entreprises américaines d’exporter vers la Chine des puces avancées et les équipements permettant de les produire, sans autorisation préalable du gouvernement. Ces restrictions s’appliquent également aux groupes étrangers, dès lors qu’ils utilisent des technologies ou des équipements américains. L’administration Biden explique vouloir protéger sa “sécurité nationale”, ce qui lui permet de se placer théoriquement à l’abri d’une condamnation de l’OMC.

Pressions diplomatiques – Ces nouvelles sanctions représentent un frein majeur pour les ambitions de la Chine, qui s’est fixé pour objectif de fabriquer 70% des semi-conducteurs dont elle a besoin d’ici à 2025. Mais leur impact pourrait être beaucoup plus grand si les États-Unis arrivent à convaincre leurs alliés de prendre des mesures similaires. Ces derniers mois, la diplomatie américaine fait ainsi pression sur les gouvernements néerlandais et japonais. Les deux pays abritent respectivement ASML et Tokyo Electron, deux équipementiers indispensables dans la production des puces de dernière génération. Selon l’agence Bloomberg, ces efforts seraient ont porté leurs fruits: La Haye et Tokyo se sont mis d’accord pour suivre Washington.

Subventions – Sans équipements étrangers, la Chine ne pourra pas remplir ses objectifs de production. Ni monter en gamme pour fabriquer les puces avancées que les entreprises chinoises ne peuvent désormais plus acheter auprès de quasiment tous les fabricants mondiaux. Face à ce risque, le régime prépare un plan massif de subventions et de crédits d’impôt pour aider son industrie des semi-conducteurs, explique l’agence Reuters. Celui-ci pourrait se chiffrer à 1.000 milliards de yuans (136 milliards d’euros). Et visera notamment à faire progresser les équipementiers, qui comptent des années de retard sur leurs rivaux. “Impossible que la Chine puisse bâtir une industrie de pointe par elle-même”, estime cependant Stacy Rasgon, analyste chez Bernstein, interrogé par Bloomberg.

Instagram copie, à son tour, l’application française BeReal

Après TikTok, Instagram. Mardi, la filiale de Meta a dévoilé une nouvelle fonctionnalité, reprenant le principe de BeReal. Cette application française demande à ses utilisateurs de prendre un selfie et une photo de leur environnement une fois par jour, dès qu’ils reçoivent une notification. Elle fait régulièrement partie des programmes les plus téléchargés sur iOS et Android, même si elle reste toute petite. Baptisée Candid Stories, la fonctionnalité va d’abord être testée en Afrique du Sud. Aucune date n’a été communiquée pour son très probable lancement mondial. La société précise que des tests vont aussi être menés sur son application Facebook. Ce n’est pas la première fois que Instagram copie la concurrence. La plateforme de photos et de vidéos a déjà repris le concept des Stories chez Snapchat. Et celui des courtes vidéos verticales chez TikTok. Elle essaye de répondre aux nouveaux usages, pour empêcher l’émergence de nouveaux rivaux.

Un message de

Équipez votre entreprise simplement avec Fleet et Windows 11

Fleet simplifie l’acquisition, la gestion et le renouvellement des ordinateurs, téléphones et tablettes pour les entreprises, via un abonnement clé-en-main.

Fleet propose notamment aux entreprises un catalogue d’ordinateurs Dell, Lenovo, HP et Microsoft neufs en leasing : choisissez le matériel le plus adapté à vos équipes parmi notre sélection d’ordinateurs haut de gamme équipés de Windows 11 professionnel, conçus pour le travail hybride.

Grâce au Cockpit, notre plateforme de gestion de flotte, simplifiez la gestion de votre parc informatique au quotidien, gagnez du temps sur vos onboarding, accédez à un SAV dédié en cas de pépin et assurez un renouvellement responsable de votre matériel.

Cette newsletter vous a été transférée ? Inscrivez-vous ici. Pour retrouver nos analyses tout au long de la semaine, vous pouvez consulter notre site Internet ou vous abonner à notre page Facebook, à notre compte Twitter ou à notre page LinkedIn

Un commentaire, une question ? Contactez-nous à admin@cafetech.fr

Pour sponsoriser Cafétech, contactez-nous à sponsor@cafetech.fr

Crédits photo: Unsplash / Nathana Rebouças – Unsplash / Morten Pradsgaard

A lire également