Email-marketing-professionnel

Je vais t’aider à m’envoyer bouler

 
  Recevez Vos Ebooks Offerts !


« La petite histoire « est un concept que j’ai développé à force d’accompagner des clients ces dernières années.

J’ai piqué l’idée à « Brene Brown », une conférencière très connue sur la honte, la vulnérabilité et la culpabilité.

Souvent quand je propose à mes clients un scénario génial où tout est possible et ils réussissent tout, il se passe quelque chose d’étrange…

Une sensation au cœur de la poitrine.
Une petite voix dans la tête, dans les oreilles.

La peur.

« Je ne peux pas parce que… »
« Ça ne marchera pas parce que… »
« Oui mais lui il… »
« C’est facile pour toi de dire ça, toi tu… »

C’est la petite histoire que tu te racontes.

Cette petite histoire ne te veut aucun mal, elle est là pour te maintenir en sécurité, pour éviter que tu prennes des risques, pour que tu ne changes SURTOUT RIEN.

Cette petite voix vient de ta tête, tes croyances, ton éducation.

Cette petite voix c’est ton cerveau qui veut te maintenir en vie, parce qu’il est resté coincé à l’âge de pierre où nouveauté = danger de mort.

Alors il construit des histoires pour justifier le fait de ne rien changer pour que tout aille bien.
Je veux te dire 2 choses :

  • Pardonne à ton cerveau, c’est pas sa faute, c’est sa nature, il te veut du bien.
  • On va maintenant casser toutes ces petites histoires pour que tu puisses avancer vers ce qui te tient à coeur.

Et on va commencer par quelques croyances…

1 – On ne peut gagner de l’argent QUE dans le Make money (apprendre aux autres à gagner de l’argent)

Faux.
Il y a 3 grands marchés que l’on identifie dans le marketing et qui sont à la fois plus porteurs et plus concurrentiels :

  • Santé. (Perte de poids / muscle / santé / bien être, Dev perso)
  • Amour (Séduction, récupérer son ex, faire durer son mariage, pécho, trouver l’amour etc…)
  • Make Money.

Il y a plus de demandes dans ces niches oui.
C’est plus facile d’être coach là et vendre cher : oui.

Il y a aussi plus de concurrence et ça va te demander de dégager un sacré niveau de bullshit de ta vie pour aller t’y frotter.

Mais la prochaine fois que tu me dis que tu ne peux pas être coach sans apprendre à gagner de l’argent et faire ces trucs de consanguins de coachs de coachs, de coachs de coachs avec High Ticket au milieu ?
Regarde Tony Robbins.

2) Je vais faire un tunnel de vente avec de la pub et avoir des closers pour avoir des clients en automatique.

Y’a rien d’automatique dans nos business.
Jamais.
JA-MAIS.
Ton tunnel devra être mis à jour.
Tes pubs renouvelées sans cesse.
Tes produits aussi.

Soit tu le fais : c’est pas automatique.

Soit tu paies quelqu’un : tu dois le surveiller, c’est pas automatique.

C’est pour ça que, au lieu de chercher à faire une connerie de business « automatique » ?
Je te montre comment avoir un business que tu AIMES et qui prend peu de temps à maintenir sainement.

Ainsi tu te concentres sur ce que tu aimes : aider les autres.

3) Je vais déléguer et avoir une équipe pour éviter ce que j’aime pas

<> Une équipe coûte de l’argent
<> Si tu ne sais pas faire ce que tu demandes, comment tu sais que c’est bien fait ?
<> Tu n’as pas de produit ni d’offre, tu ne vends pas, et tu penses que c’est l’équipe le problème
<> Avoir une équipe c’est être manager ou en payer un, demande toi si tu veux ça

4) Je suis obligé de faire des appels de vente sinon mes clients n’achètent pas

Je ne fais pas d’appel de vente, et mes clients achètent. (Et j’ai vendu des offres jusqu’à 15K en une fois et 50K en paiements étalés JUSTE par message)

Pareil pour nos clients dans d’autres niches.
Si on l’a fait – est-ce que c’est vraiment impossible ?
Ou tu te racontes une petite histoire ?

5) Je n’y arrive pas parce que… (truc extérieur)

Quand quelque chose ne marche pas comme tu veux : c’est toujours ta faute.
Prends tes responsabilité.
Ce n’est pas le client le problème.
Ce n’est pas ton audience.
C’est pas ton offre.
C’est toi.

C’est pour ça que tout mes programmes commencent par un GROS module sur le mindset.
Pas de stratégie sans mindset.

6) Je pense que ça ne va pas marcher parce que…

Tu cherches à ce que ça marche, ou à me prouver que tu as raison et que ça ne marche pas ?
La plupart des gens ne cherchent pas la vérité ni à réussir.
Ils enfilent chaque matin leur petit costume de victime pour aller prouver au monde qu’ils ont raison et que le monde est méchant.
Si tu ne sors pas de ça – tu n’arrives à rien.
Aucune circonstance ne justifie ton absence de progression si ce n’est toi-même.

7) Mes clients n’achètent pas parce que…

C’est que tu ne les connais pas et que tu ne résous pas leurs problèmes.
Comment mieux les connaître ?
Vas leur parler.
Tous les jours.
Jusqu’à trouver.
T’as pas envie ?

Change de niche/cible/avatar.
Tes clients sont des personnes avec qui tu dois avoir envie de passer du temps.
Tu ne veux parler à personne ?
Demande-toi pourquoi.
Je pourrais continuer comme ça des heures…

Mais à ce stade j’aimerais plutôt te demander :

Quelle est la petite histoire que tu te racontes et qui te fait dire :

  • Je vais encore essayer seul quelques temps avant d’aller voir Kohlmann Publishing
  • Je ne peux pas me payer les services de Jérémy parce que…
  • Jérémy ne travaille pas avec les personnes dans ma situation parce que…
  • Je ne pense pas pouvoir réussir avec les méthodes de Jérémy parce que…

J’ai besoin que tu fasses preuve d’honnêteté, de sincérité radicale pour me raconter cette petite histoire.
Sinon je ne peux pas t’aider.

Et chaque personne que je laisse sans aide ; ça me rend malade.
Tu veux qu’on en parle ?

Contacte l’équipe Kohlmann Publishing.


Jeremy,

PS : Notre but, la raison d’être de notre entreprise, c’est de tellement bien te préparer et te faire monter en puissance que tu finiras par nous envoyer bouler parce qu’on sera devenus inutiles.

link tracker?nl=14&c=288&m=312&s=b4ac8f7d9800b2c8845af63699a42a56&l=open&account=jeremy kohlmann.activehosted


A lire également